publicité

Affaire Toinon : deux frères adoptés devant les assises de la Loire

Aurélien, 28 ans et Johan, 27 ans comparaissent à partir de ce jour à Saint-Etienne pour le meurtre avec préméditation de leur mère adoptive, Annie Toinon. Les faits se sont déroulés à Saint-Galmier en juillet 2010. Le procès hors norme de ces deux frères doit durer une semaine.

  • dm
  • Publié le 07/02/2014 | 10:15, mis à jour le 07/02/2014 | 14:25
© France 3 RA
© France 3 RA
Les deux accusés, qui ont passé près de deux ans en prison et ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire en 2012, ont toujours clamé leur innocence. Le verdict est attendu vendredi prochain (14 février). Les deux frères risquent la réclusion criminelle à perpétuité. Les deux autres enfants adoptifs de la fratrie, une fille et un garçon, ainsi que le mari de la victime se sont constitués parties civiles.

Affaire Toinon : le rappel des faits
Reportage de L.Raffier et F.Coudert - Edition locale de la Loire - 06/02/14

Les faits remontent au 15 juillet 2010. A Saint-Galmier, dans la Loire, Annie Toinon, une agricultrice âgée de 56 ans, était retrouvée morte dans son lit, dans la maison familiale. Elle baignait dans son sang, le crâne fracassé à l'aide d'une barre de fer. Annie Toinon a été tuée pendant son sommeil. Les soupçons des enquêteurs se sont rapidement portés sur deux des quatre enfants adoptifs de la famille Toinon : Aurélien et Johan, les deux plus jeunes fils de la famille. L'enquête n'a pas mis en lumière de preuve formelle mais un faisceau "d'indices graves et concordants". De leur côté, les deux frères ont toujours nié toute implication dans ce meurtre. 

En 1993, le couple d'agriculteurs s'était rendu nés à Gdansk, en Pologne pour adopter un enfant. Annie et Bernard Toinon étaient revenus avec toute une fratrie : Yannick, 11 ans, Adeline, 9 ans, Aurélien, 8 ans, et Johan, 6 ans.

Affaire Toinon : la ferme de St-Galmier © France 3 RA
© France 3 RA Affaire Toinon : la ferme de St-Galmier

 

les + lus

les + partagés