publicité

Baisse de l'activité hôtelière à Lyon en août

Selon la CCI de Lyon, en août 2013, l’hôtellerie lyonnaise enregistre une baisse de 8.4% de ses performances  par rapport à août 2012. Raison invoquée : une activité évènementielle estivale moins dynamique dans l’agglomération.

  • Par Christian Conxicoeur
  • Publié le 01/10/2013 | 16:45, mis à jour le 01/10/2013 | 18:35
Vue de Lyon- Archives © DR
© DR Vue de Lyon- Archives
Sur le mois d’août 2013, l’ensemble des catégories d'hôtellerie affiche des revenus par chambre disponible (RevPAR, voir encadré) en forte baisse, à l’exception de la catégorie dite "économique" qui voit son RevPAR augmenter de 4,6%.



La plus forte baisse est enregistrée par le secteur haut de gamme (-13.4%) principalement du fait de l’absence d’une clientèle étrangère, suivi par le super-économique (-9.6%) et le moyen de gamme (-6.3%). L’ensemble des zones du Grand Lyon enregistre un RevPAR en baisse ce mois-ci : -19,7% pour le Grand Lyon Est, -7,5% pour le Centre, -3.2% pour le Nord et l’ouest et -0.8% pour le Grand Lyon Sud.

Une deuxième quinzaine morose

Lors de la première quinzaine du mois d’août, les performances de l’hôtellerie lyonnaise sont stables, la hausse du prix moyen de 2% compensant la baisse de fréquentation. En revanche, la deuxième quinzaine a été marquée par un net recul des performances par rapport à la même période l’année dernière, le RevPAR chute ainsi de 18%.

L’absence d’événements professionnels qui s’étaient tenus l’an dernier (Congrès sur la Résonance Magnétique et Congrès de l’Association for Medical Education, AMEE) explique en partie cette baisse.

Cette contre-performance reste toutefois à relativiser : en effet, le mois d’août ne représente que 7% des nuitées annuelles et les résultats cumulés de l’hôtellerie sur la période janvier-août restent néanmoins plutôt bons avec une hausse de RevPAR sur cette période de 3,4% par rapport à 2012.

Qu'est ce que le RevPAR?
Le RevPAR est un baromètre conjoncturel du secteur de l'hôtellerie. C'est le revenu par chambre disponible (construit) d'un hôtel. Pour le calculer, il faut prendre le prix moyen économique par chambre (soit le chiffre d'affaires HT hébergement divisé par le nombre de chambres louées), que l'on multiplie par le taux d'occupation.
Le RevPAR est par conséquent un calcul mélangeant la dépense moyenne par client (le prix moyen chambre) et le niveau de la demande (taux d'occupation). Exemple, un hôtel avec un prix moyen chambre de 90 € et un taux d'occupation de 54 % aura un RevPAR de 48.6 €.

les + lus

les + partagés